FAQ

Recrutement international
Phoenix > FAQ Recrutement international

Des questions sur le recrutement international

Notre système de recrutement international s’articule de manière à ce que les procédures d’immigration pour le Québec s’enclenchent avant même la sélection des candidats afin que ces derniers puissent correspondre professionnellement aux besoins des entreprises et entrent en conformité avec les exigences des différents Ministères à l’Immigration.

Que ce soient pour des postes spécialisés ou de journaliers, d’opérateurs, nous couvrons toutes les professions. Les candidats sont sélectionnés selon leurs compétences.

Non, les candidats qui seront sélectionnés recevront un permis de travail «fermé» qui les oblige à travailler pour l’employeur dont le nom est mentionné sur le permis de travail.

Au niveau du processus de recrutement, nous établissons ensemble une planification surtout si l’entreprise décide de se déplacer pour sélectionner des candidats. Par la suite, au niveau de l’immigration, selon le pays d’origine, le poste offert et le profil du candidat, les procédures peuvent varier entre 2 mois à 6 mois

Nous organisons chaque année2 à 3 missions de recrutement par an sur différentes destinations. Les voyages impactés par la COVID-19, nous a permis d’organiser des missions de recrutement virtuelles très ciblées et efficaces dont la seule différence est que vous ne vous déplacez pas car la méthode Strategis est adaptée aux circonstances. À tout moment , nous sommes également en mesure de pouvoir adapter des missions de recrutement sur mesure si vous comptez recruter 20 employés et plus.

Les bassins de recrutement que nous avons développés, à la demande des employeurs, sont la Colombie, le Mexique, le Costa Rica, le Chili, la France et l’Ile de la Réunion, la Belgique, le Portugal, et les Philippines. Nos recrutements en France nous permettent de centraliser le recrutement de candidats originaires du Maghreb, d’Afrique (Cameroun, Sénégal) et de l’Europe de l’Est également.

Non, nous travaillons directement sur le terrain avec notre personnel. Nous voulons garder le contrôle de la qualité des candidats et éviter les coûts des intermédiaires, excepté les Philippines qui nous oblige à obtenir des autorisations spécifiques par le biais d’agents homologués par le gouvernement local.

Oui, nous organisons des missions de recrutement virtuelles. Vous pourrez discuter avec vos candidats, voire même les voir, passer des tests d’aptitude, des tests pratiques. Plusieurs formules ont été développées. Cette méthode est en général demandée pour les postes de journaliers, opérateurs de production. Toutefois, les entreprises recrutent des soudeurs, machinistes, mécaniciens, etc via une mission virtuelle en continuant toujours d’utiliser le même procédé.

Lorsqu’une entreprise s’inscrit à une mission de recrutement, elle est accueillie seule, sans aucune entreprise concurrente, disposant de l’attention de toute l’équipe d’encadrement. De plus, une sélection de candidats est effectuée spécifiquement pour l’employeur, sans aucun échange avec les besoins d’un autre employeur, et vice-versa.

Une mission de recrutement international dure en général de 3 à 4 jours selon le nombre de candidats à recruter.

Un montant forfaitaire est déterminé selon le nombre de candidats à recruter et si le poste est spécialisé ou non. Le forfait couvre les honoraires de recrutement ainsi que les procédures d’immigration pour obtenir le permis de travail et le visa si requis ; les frais de gouvernement sont en sus. En aucun cas, le candidat n’aura à débourser des honoraires complémentaires pour son recrutement ou propre sa procédure d’immigration.

Certains ministères exigent des documents réglementaires et par conséquent, il y a lieu de prévoir des frais de traduction. De même, selon le pays, des frais pour la biométrie, la visite médicale seront nécessaire.

Oui, nous avons des conseillers qui vont communiquer avec vous tout le long du processus. La partie de l’accueil et de l’intégration des nouveaux arrivants est très importante car pour assurer votre recrutement, vous devez vous couvrir du support de personnes qui vous aideront dans ce processus d’accueil. En temps et en lieu, nous vous orienterons vers les ressources adéquates ou pourrons vous offrir directement le service complémentaire

Pour recruter un travailleur étranger au Québec, il y a plusieurs étapes. La 1ère est d’obtenir l’autorisation du gouvernement qui vérifiera qu’aucun québécois ou canadien ne pourrait remplir le poste que vous cherchez à combler. Selon les postes, il est nécessaire d’effectuer une EIMT (Demande d’Impact sur le Marché du Travail).

En parallèle, vous devez sélectionner le bon candidat en fonction de vos besoins.

Lorsque vous avez l’autorisation du gouvernement et que vous avez recruté le bon candidat, ce dernier doit faire une demande de permis de travail. Lorsque celle-ci est approuvée, le candidat peut alors venir au Canada.

Pour recruter un travailleur étranger au Québec, il y a plusieurs étapes.

  • La 1re est de s’assurer d’effectuer des efforts de recrutement sur le marché du travail canadien pour vérifier si un résident permanent ou citoyen canadien ne pourrait remplir le poste que vous cherchez à pourvoir.
  • En parallèle, vous allez continuer à sélectionner le bon candidat en fonction de vos besoins.
  • Ensuite, selon le poste et le profil du candidat, nous déterminerons la catégorie de permis de travail qui sera la plus adéquate, avec ou sans dispense d’EIMT-CAQ.
  • Si une EIMT (étude d’impact sur le marché du travail) est requise, il y aura lieu de procéder en 2 étapes, soit obtenir une EIMT et un CAQ, et ensuite procéder à la demande de permis de travail, soit par un bureau des visas canadiens ou au point d’entrée, selon le cas.
  • Pour les permis de travail sur dispense d’EIMT, la procédure consistera à demander directement le permis de travail auprès d’IRCC après avoir effectué une validation de l’offre d’emploi sur le portail de l’employeur (IRCC).
  • Lorsque tout est terminé, le candidat peut venir au Canada et l’agent des services frontaliers (ASFC) émettra le permis de travail au point d’entrée et ce quelque soit le type de permis avec EIMT-CAQ ou sur dispense.

Immigrer et travailler au Québec

Notre mission vise à contribuer au développement économique et social du Québec, en favorisant avant tout la croissance des entreprises grâce à la mise en place d’une immigration sélectionnée et intégrée aux besoins des employeurs et des régions d’accueil.