Télécharger GRATUITEMENT le livre : Les stratégies gagnantes pour recruter LES PERLES RARES à l’international

Logo PHOENIX-GMI page accueil

Immigration pour le Québec et méthodes de recrutement

Vidéo sur L’immigration pour le Québec et méthodes de recrutement

Chez PHOENIX-GMI, quand nous prenons en charge des demandes d’immigration pour le Québec, c’est toute une affaire de coordination.

Nous en avons discuté pendant plus d’une heure avec Selin Deravedisyan-Adam, Directrice de l’immigration et experte conseil en mobilité internationale, sur les coulisses de nos métiers. Vous découvrirez, dans une série de capsules et de questions, comment se passe l’envers du recrutement international, de l’immigration et de l’intégration.

Pour cette seconde capsule, nous vous proposons de découvrir les différentes méthodes de recrutement lorsqu’il s’agit d’immigration pour le Québec.

Durant ces quelques minutes, nous partageons le quotidien des personnes qui travaillent aux ressources humaines dans ce contexte de pénurie de main-d’œuvre. Une charge de travail conséquente qui tombe entre les mains de ces personnes qui ont une volonté de répondre aux besoins de la direction et la production qui a de forts délais de production et de livraison.

Elles ont pour mandat de réaliser leur mission de recrutement avec tous les moyens possibles et nécessaires. Bien souvent, après des mois de vide côté recrutement, c’est vers le recrutement international que les entreprises se tournent.

C’est à ce point précis que nos réalités se rejoignent. Explications.

Quelles sont vos méthodes de recrutement pour ces entreprises désireuses de trouver des travailleurs qualifiés ?

Chez PHOENIX-GMI, nous ne travaillons pas avec des fournisseurs de services en recrutement international qui possèdent de grandes listes de candidats plus ou moins qualifiées, une gestion des candidats qui se rapproche plus du magasinage que d’une sélection personnalisée.

Cette sélection personnalisée, nous l’avons promise aux entreprises qui prennent contact avec nous. Pour cela, nous avons un processus de présélections des candidats. Nous recevons des centaines de candidatures et dans tous ces profils, c’est une dizaine de personnes que nous retenons et que nous présentons à l’entreprise qui vient de nous mandater pour trouver des travailleurs qualifiés. La sélection se fait à chaud. Les candidats que nous proposons viennent de déposer leur dossier de présentation, sont motivés et souhaitent travailler rapidement.

Existe-t-il des risques pour les entreprises qui lancent seules dans le recrutement de travailleurs étrangers ?

Nous souhaitons alerter sur un phénomène existant, quand certains employeurs ne réalisent pas toutes les démarches futures qui vont être entraînées par le recrutement à l’international. Nous avons beaucoup d’expérience de recrutement de travailleurs étrangers temporaires et nous savons que cela demande un gros investissement en temps, en argent et en énergie de la part des employeurs pour faire venir les candidats.

L’objectif de toute cette procédure est de permettre aux immigrants de rester le plus longtemps possible et de les amener vers la résidence permanente. Sans connaissance de ce problème, nous savons que les employeurs se tournent vers des listes de travailleurs et travailleuses dans lesquelles on peut percevoir beaucoup de possibilités et de qualités.

Par la suite, ils prennent le risque de rencontrer des candidats qui ne resteront pas sur le long terme. Cela arrive très souvent.

En interne, nous avons le souhait de recruter des personnes qui auront le même ADN de l’entreprise qui recrute. Nous privilégions une véritable connexion entre employés et employeurs, car nous ne recrutons pas pour placer des personnes dont nous nous occuperons plus par la suite.

Recruter des personnes sur des listes en prenant compte de leurs expériences et de leurs diplômes sans se soucier au préalable de leurs valeurs et de leur motivation, c’est prendre le risque de les voir partir dans une autre entreprise alors que les démarches d’immigration ont représenté un véritable coût.

Dans nos coulisses, nous avons remarqué que c’était courant et c’est pour cela que nous avons adapté notre approche. Bon nombre d’entreprises nous contactent afin de gérer la crise de leurs candidats qui partent travailler ailleurs.

Ceux-ci étaient qualifiés et diplômés, possédants de multiples compétences. Il a été très facile pour ces candidats de trouver chaussure à leurs pieds et les entreprises s’en sont trouvées lésées.

Pour conclure, si vous êtes en recherche de travailleurs étrangers qualifiés, faites appel à des professionnels qui sauront sélectionner les perles rares que vous cherchez qui correspondent à votre ADN et qui seront fières de travailler pour vous.



PHOENIX-GMI offre des services en recrutement international et en immigration pour les entreprises québécoises et les candidats voulant réaliser un projet de vie au Canada.

Notre équipe pluridisciplinaire, rigoureuse et dévouée, met en place des stratégies concrètes et personnalisées pour ses clients.

Derniers articles

Partagez cet article

Selin Deravedisyan-Adam Cofondatrice Directrice de l’immigration et experte-conseil en mobilité internationale

Selin Deravedisyan-Adam

Cofondatrice

Directrice de l’immigration
et experte-conseil en mobilité internationale

[email protected]
514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 312

Parcours professionnel

Femme de terrain, pionnière et passionnée, Selin consacre sa carrière à la mobilité internationale depuis 1993. Sa vaste expertise et la crédibilité que le marché lui accorde puisent dans son histoire familiale. Elle-même enfant de l’immigration, elle est passée de la Turquie à la France, puis une fois adulte, de la France au Québec. Elle a baigné tôt dans l’administration, le travail social et la linguistique qui sont le propre des travailleurs qui soutiennent l’immigration.

Mariée en France à l’âge de 20 ans avec Christian, cofondateur de PHOENIX-GMI, elle immigre pour une deuxième fois et choisit la Ville de Sherbrooke au Québec comme terre d’accueil en 1999. Elle collabore à cette époque avec l’Institut d’entrepreneuriat de l’Université de Sherbrooke puis est invitée par le ministère de l’Éducation à donner un cours aux adultes sur le lancement d’entreprises. En parallèle, elle développe son entreprise en mobilité internationale qui deviendra PHOENIX-GMI en 2013.

Dès 2008, Selin est consultante réglementée en immigration canadienne et obtient par la suite sa licence pour la province de Québec. Elle se positionne comme une référence en matière des statuts basés sur les permis de travail tant au Québec qu’au Canada. Québec International, un organisme paragouvernemental œuvrant dans la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, lui demande de jouer les rôles d’experte-conseil, de formatrice, de participante à des tables de concertation et d’agente de développement stratégique auprès de ses membres.

En 2018, elle est élue présidente de l’Association canadienne des conseillers professionnels en immigration pour le Québec. Cette nouvelle fonction l’amène à travailler directement avec les autorités d’immigration fédérale et provinciale, tout en s’assurant que la profession soit éthiquement et dignement représentée.

Aujourd’hui, elle initie son équipe aux procédures de recrutement international et de soutien à l’immigration. De surcroit, elle vit au quotidien son rêve d’aider des gens de tous les continents à vivre une immigration et une intégration sereines dans la société québécoise.

Christian H. Adam Cofondateur Directeur général et responsable du recrutement international

Christian H. Adam

Cofondateur

Directeur général et responsable du recrutement international

514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 311

Parcours professionnel

L’excellence marque depuis toujours le parcours de Christian. Étudiant d’origine arménienne, il immigre de Turquie vers la France où il poursuit avec brio des études en génie chimique. Après quelques années dans l’industrie du caoutchouc, il se positionne comme expert, dirige des laboratoires et voyage à travers l’Europe. Il diversifie alors ses activités vers des secteurs connexes : automobile, équipements militaires et santé.

En 1999, dans le contexte trouble de la guerre du Kosovo qui a des répercussions partout en Europe, il choisit d’immigrer au Québec avec Selin, cofondatrice de PHOENIX-GMI, et leurs enfants. Il dirige les laboratoires de recherche et développement de deux entreprises sherbrookoises, cheffes de fil dans l’industrie du polymère et s’initie à la gestion des ressources humaines et à l’administration en contexte syndiqué. En parallèle avec cette carrière florissante et cette intégration réussie, il développe des approches multiculturelles pour les adapter à des formations spécialisées en lancement d’entreprise et coache de nouveaux immigrants.

Sur cet élan de soutien à la mobilité internationale, il cofonde PHOENIX-GMI et lance en parallèle un cabinet-conseil dans le domaine du caoutchouc. Sa clientèle, provenant des différentes régions du Québec, le sollicite pour le recrutement de postes variés allant de la production à la finition de produits en passant par les procédés de qualité.

Christian fait aujourd’hui œuvre de médiateur interculturel. Il est LA personne qui excelle à orchestrer les solutions de recrutement international qui permettent d’une part, à nombre d’entreprises québécoises, de résoudre leur pénurie de main-d’œuvre et d’autre part, à de nombreux travailleurs spécialisés, de vivre leur rêve d’immigration au Québec.