Télécharger GRATUITEMENT le livre : Les stratégies gagnantes pour recruter LES PERLES RARES à l’international

Logo PHOENIX-GMI page accueil

Relocalisation des Travailleurs Étrangers Un Guide pour les Entreprises du Québec

Face à la grande pénurie de main-d’œuvre au Québec, la mobilité internationale des employés est devenue un pilier essentiel de la stratégie de nombreuses entreprises de la province. Cependant, pour que cette transition soit couronnée de succès, il est impératif que les employeurs fournissent un soutien approprié à leurs employés tout au long du processus de relocalisation.

Cela garantira que ces employés arrivent dans les meilleures conditions possibles et soient bien préparés à affronter la réalité qui les attend. En conséquence, ils pourront s’intégrer rapidement, tant sur le plan professionnel que social.

Voici quelques recommandations essentielles pour assurer un accompagnement optimal de vos travailleurs étrangers temporaires à travers cette étape.

Communiquer pour rassurer : Prenez le temps de discuter avec vos employés à venir pour comprendre leurs préoccupations et attentes, qu’il s’agisse de logistique, de formalités administratives ou d’adaptation personnelle et professionnelle.

Par exemple, assurez-vous qu’ils savent que vous prévoyez de les accueillir à l’aéroport et que vous allez gérer toutes les formalités administratives une fois sur place.

Assurez un suivi régulier avec vos futurs employés, que ce soit par courriel, par visioconférence, ou les deux. Cette démarche permet d’initier le contact, de rassurer l’employé qui s’apprête à tout quitter pour rejoindre votre entreprise, et de lui montrer qu’il est attendu avec impatience.

Sensibiliser aux différences culturelles : Proposez un accompagnement d’intégration à tous vos futurs employés étrangers pour les préparer aux différences culturelles et à la vie quotidienne dans leur nouveau pays.

Expliquez, la distinction entre le salaire brut et le salaire net ainsi que les implications fiscales. Connaître les différents moyens de locomotion disponibles peut aussi s’avérer important pour eux.

Cette préparation peut grandement contribuer à réduire le stress lié à la transition et on sait par expérience, que plus un employé est préparé en amont, plus vite l’intégration se fera et plus vite il prendra ses nouveaux repères et deviendra autonome.

Préparer et faciliter l’installation

L’employeur doit s’assurer que la travailleuse ou le travailleur étranger temporaire ait un logement convenable et abordable.

La pénurie de logement étant grande au Québec, prévoyez cette étape dès que possible pour éviter les retards dans l’arrivée de votre main-d’œuvre.

Ils auront besoin aussi de meubles et n’auront pas les ressources pour aller les chercher dès leur arrivée. Prenez en charge leur ameublement et les équipements pour la cuisine et la salle de bain leur facilitera la vie.

Le plus simple est de favorisez des solutions temporaires telles que la location en colocation, de condos ou de maisons entièrement meublés et équipés, où chaque employé disposera de sa propre chambre.

Vous pouvez aussi vous assurer que leurs premières courses sont faites en arrivant pour qu’ils se reposent d’un voyage souvent très long et une arrivée dans une ville où ils n’ont pas de repères.

Gérer les formalités administratives

Planifiez toutes les démarches administratives dès que les dossiers d’immigration des employés seront complets, notamment la date du départ, en prenant en compte les préavis de vos employés, l’achat des billets d’avion, la prise de rendez-vous à Service Canada pour l’obtention du numéro d’assurance sociale et, à la banque pour l’ouverture des comptes bancaires spéciaux « Nouveaux arrivants », ceci afin de gagner du temps.

Vous pouvez aussi les inscrire à la R.A.M.Q. Toutes ces formalités sont complexes quand on découvre une autre culture et s’ils peuvent être accompagnés dans ces démarches, cela sera grandement facilitant.

Prévoir et gérer le budget avec prudence

Assurez-vous que le budget alloué à la relocalisation soit en ligne avec le salaire de l’employé et avec la réalité économique de son nouveau lieu de résidence.

Si vous fournissez des meubles pour le logement de l’employé avant son arrivée, et que celui-ci doit rembourser les frais par la suite, maintenez les coûts dans des limites raisonnables pour permettre à l’employé de rembourser progressivement sans se retrouver dans une situation financière difficile. Il est également recommandé que le loyer ne dépasse pas 30% du salaire de l’employé.

Offrir un accueil chaleureux : Maintenez un contact pendant le voyage des employés et organisez un accueil à l’aéroport pour marquer le début de leur aventure avec votre entreprise. Prenez des photos pour immortaliser ce moment et partagez-les sur les réseaux sociaux pour renforcer l’image de votre entreprise.

Vous pouvez aussi prévoir de les accompagner à leur arrivée dans leurs premiers achats (Carte SIM, Vêtements d’hiver …), leur faire découvrir leur nouvel environnement de travail mais aussi leur nouveau lieu de vie.

Enfin, assurez-vous aussi de consacrer du temps à l’arrivée des nouveaux employés et à leur intégration.

En résumé, le temps est un facteur essentiel dans le processus de relocalisation. Une planification anticipée permet un timing idéal !

Une relocalisation des travailleurs étrangers temporaires réussie nécessite donc une planification minutieuse et un soutien personnalisé pour garantir le bien-être, l’intégration et le succès professionnel des employés à l’étranger.

Derniers articles

Partagez cet article

Selin Deravedisyan-Adam Cofondatrice Directrice de l’immigration et experte-conseil en mobilité internationale

Selin Deravedisyan-Adam

Cofondatrice

Directrice de l’immigration
et experte-conseil en mobilité internationale

[email protected]
514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 312

Parcours professionnel

Femme de terrain, pionnière et passionnée, Selin consacre sa carrière à la mobilité internationale depuis 1993. Sa vaste expertise et la crédibilité que le marché lui accorde puisent dans son histoire familiale. Elle-même enfant de l’immigration, elle est passée de la Turquie à la France, puis une fois adulte, de la France au Québec. Elle a baigné tôt dans l’administration, le travail social et la linguistique qui sont le propre des travailleurs qui soutiennent l’immigration.

Mariée en France à l’âge de 20 ans avec Christian, cofondateur de PHOENIX-GMI, elle immigre pour une deuxième fois et choisit la Ville de Sherbrooke au Québec comme terre d’accueil en 1999. Elle collabore à cette époque avec l’Institut d’entrepreneuriat de l’Université de Sherbrooke puis est invitée par le ministère de l’Éducation à donner un cours aux adultes sur le lancement d’entreprises. En parallèle, elle développe son entreprise en mobilité internationale qui deviendra PHOENIX-GMI en 2013.

Dès 2008, Selin est consultante réglementée en immigration canadienne et obtient par la suite sa licence pour la province de Québec. Elle se positionne comme une référence en matière des statuts basés sur les permis de travail tant au Québec qu’au Canada. Québec International, un organisme paragouvernemental œuvrant dans la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, lui demande de jouer les rôles d’experte-conseil, de formatrice, de participante à des tables de concertation et d’agente de développement stratégique auprès de ses membres.

En 2018, elle est élue présidente de l’Association canadienne des conseillers professionnels en immigration pour le Québec. Cette nouvelle fonction l’amène à travailler directement avec les autorités d’immigration fédérale et provinciale, tout en s’assurant que la profession soit éthiquement et dignement représentée.

Aujourd’hui, elle initie son équipe aux procédures de recrutement international et de soutien à l’immigration. De surcroit, elle vit au quotidien son rêve d’aider des gens de tous les continents à vivre une immigration et une intégration sereines dans la société québécoise.

Christian H. Adam Cofondateur Directeur général et responsable du recrutement international

Christian H. Adam

Cofondateur

Directeur général et responsable du recrutement international

514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 311

Parcours professionnel

L’excellence marque depuis toujours le parcours de Christian. Étudiant d’origine arménienne, il immigre de Turquie vers la France où il poursuit avec brio des études en génie chimique. Après quelques années dans l’industrie du caoutchouc, il se positionne comme expert, dirige des laboratoires et voyage à travers l’Europe. Il diversifie alors ses activités vers des secteurs connexes : automobile, équipements militaires et santé.

En 1999, dans le contexte trouble de la guerre du Kosovo qui a des répercussions partout en Europe, il choisit d’immigrer au Québec avec Selin, cofondatrice de PHOENIX-GMI, et leurs enfants. Il dirige les laboratoires de recherche et développement de deux entreprises sherbrookoises, cheffes de fil dans l’industrie du polymère et s’initie à la gestion des ressources humaines et à l’administration en contexte syndiqué. En parallèle avec cette carrière florissante et cette intégration réussie, il développe des approches multiculturelles pour les adapter à des formations spécialisées en lancement d’entreprise et coache de nouveaux immigrants.

Sur cet élan de soutien à la mobilité internationale, il cofonde PHOENIX-GMI et lance en parallèle un cabinet-conseil dans le domaine du caoutchouc. Sa clientèle, provenant des différentes régions du Québec, le sollicite pour le recrutement de postes variés allant de la production à la finition de produits en passant par les procédés de qualité.

Christian fait aujourd’hui œuvre de médiateur interculturel. Il est LA personne qui excelle à orchestrer les solutions de recrutement international qui permettent d’une part, à nombre d’entreprises québécoises, de résoudre leur pénurie de main-d’œuvre et d’autre part, à de nombreux travailleurs spécialisés, de vivre leur rêve d’immigration au Québec.