Télécharger GRATUITEMENT le livre : Les stratégies gagnantes pour recruter LES PERLES RARES à l’international

Mesures de prévention sanitaires : ce qu’il faut savoir en tant que travailleurs étrangers candidats à une immigration au Canada ou en tant qu’employeurs de travailleurs étrangers

La situation sanitaire pose de nombreuses questions aux candidats travailleurs étrangers comme aux employeurs à mesures que les nouvelles réglementations sont énoncées par le gouvernement du Canada. Nous tentons de faire le point dans cette vidéo de Selin Deravedisyan-Adam, co-fondatrice de PHOENIX-GMI.

 

Transcription du contenu de la vidéo : Travailleurs étrangers candidats à l’immigration au Canada et la vaccination COVID19

Bonjour,
Je suis Selin Deravedisyan-Adam de chez PHOENIX Gestion mobilité International, PHOENIX-GMI. Je suis la responsable des procédures en immigration.

Aujourd’hui, je vais ouvrir une discussion avec vous concernant certains éléments et informations majeures pour l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires.
Pour toutes les personnes avec qui nous travaillons de façon régulière et tous les candidats travailleurs étrangers qui m’écoutent aujourd’hui dont nous traitons les dossiers, nous avons déjà communiqué avec vous tout récemment sur les changements et les directives et les mises à jour des informations principales.

La vaccination et les arrivées au Canada

Pour rappel, ça ne va pas durer longtemps mais c’est vraiment très important pour que je puisse vraiment boucler la boucle concernant la vaccination et les arrivées au Canada. Dans le message que nous avons fait circuler, vous avez remarqué que nous avons demandé l’état exact de vaccination des travailleurs étrangers dans les pays où vous êtes encore respectivement ou même si vous êtes ou Canada et que vous devez voyager et revenir au Canada.

Pour les employeurs, nous vous avons également informés des mesures que nous mettions en place en lien avec tout le suivi effectué avec les candidats travailleurs étrangers. C’est un travail de titan et c’est vraiment un par un que nous suivons les candidats. Nous le faisions déjà depuis pas mal de temps… En fait, dès le début de l’instruction des demandes des dossiers pour être sûre que les travailleurs étrangers étaient vaccinées ou entrain de le faire. Maintenant, nous n’avons pas le choix que de le faire pour tous, depuis que les nouvelles directives gouvernementales sont arrivés en matière de voyages et surtout d’entrer au Canada.

Petite parenthèse qui est en fait quelque chose de plus grand que la petite parenthèse façon de s’exprimer. Si vos candidats travailleurs étrangers, qui vont avoir un permis de travail donc on a fait une demande de permis de travail avant leur arrivée au Canada, ne sont pas vaccinés, ils pourront toujours arriver au Canada puisqu’ils vont recevoir une lettre d’approbation qui va les autoriser à embarquer et à débarquer au Canada pour recevoir leur permis de travail. Par contre, s’ils ne sont pas vaccinés ou pas conformément vacciner selon les exigences canadiennes, à ce moment là, ils devront faire leur quarantaine.*

Nous trouvons les alternatives possibles pour les travailleurs étrangers

Ce que l’on fait nous, c’est qu’on essaie de voir les alternatives avec chacun de ces candidats travailleurs étrangers. S’il y a encore un moyen qu’ils puissent se faire vacciner ou rajuster leur vaccination… Mais, on s’entend que dans certains pays, c’est pas possible et il y a d’autres pays où c’est possible mais que les délais sont trop courts actuellement pour pouvoir le faire.

Les travailleurs étrangers et leur famille

Mais chaque travailleur étranger est vraiment traité au cas par cas. C’est vraiment important que je puisse vous exprimer de cette façon là les choses. Maintenant, les candidats qui sont vaccinés. Pour ces personnes-là, nous faisons une mise à jour de vérification sur le type de vaccination qu’ils ont reçus mais nous vérifions également les membres de leur famille parce que si les membres de la famille ne sont pas vaccinés et que nous faisons simplement une autorisation de voyage électronique par le bureau des visas, on s’entend qu’il y a également d’autres formalités à prévoir si on veut que tout le monde arrive en même temps ou en décalé mais qu’ils soient autorisés à embarquer. Quoi qu’il en soit, l’état de vaccination est vraiment très important. C’est un élément qu’il faudrait vérifier même à la limite dès lors que vous procédez à vos procédures de recrutement : ne devriez-vous pas poser la question à vos candidats directement ? Si cela vous paraît trop sensible mais que vous nous mandatez pour le suivi, c’est une des premières questions essentielles que nous leur posons. Pourquoi ? Car vous aurez compris que cela pourra avoir un impact sur la suite de la procédure d’immigration de ces travailleurs étrangers.

Ensemble, nous trouverons les solutions

Voici encore un bout du tunnel que nous devons traverser ensemble. Nous vous remercions énormément pour votre patience. Sachez que toute l’équipe de PHOENIX-GMI est là pour essayer de trouver des solutions, mettre en place des solutions et aboutir à des résultats positifs.
Alors, nous parlons d’immigration, nous parlons de pénurie de main-d’œuvre et à chaque fois que nous parlons de ces problèmes, il faut savoir que les solutions existent et c’est surtout l’accompagnement et la prévention qui comptent. Mieux vaut prévenir que guérir !

Que vous travailliez dans le domaine de la construction ou un autre secteur, que vous soyez en région ou ailleurs, nous savons absolument que la pénurie de main-d’œuvre au Québec n’est pas quelque chose de nouveau et que nous l’avons au moins pour les 10 ou 15 prochaines années si ce n’est plus. Mais si on fait les choses correctement, dans le bon sens et que la communication est fluide, vous pouvez compter sur nous, PHOENIX-GMI !

Au plaisir de vous retrouver à notre prochain bulletin d’information.

Merci pour votre écoute que vous soyez à Saguenay, à Québec, en Beauce ou du côté de l’Outaouais, nous sommes là pour vous !

*Depuis le tournage de cette vidéo, de nouvelles mesures ont pu être annoncées par le gouvernement canadien. Toute personne entrant au Canada doit être adéquatement vacciné selon les règles imposées par le Canada.


PHOENIX-GMI offre des services en recrutement international et en immigration pour les entreprises québécoises et canadiennes, et les candidats voulant réaliser un projet de vie au Canada.

Notre équipe pluridisciplinaire, rigoureuse et dévouée, met en place des stratégies concrètes et personnalisées pour ses clients.

Derniers articles

Partagez cet article

Selin Deravedisyan-Adam

Cofondatrice

Directrice de l’immigration
et experte-conseil en mobilité internationale

[email protected]
514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 312

Parcours professionnel

Femme de terrain, pionnière et passionnée, Selin consacre sa carrière à la mobilité internationale depuis 1993. Sa vaste expertise et la crédibilité que le marché lui accorde puisent dans son histoire familiale. Elle-même enfant de l’immigration, elle est passée de la Turquie à la France, puis une fois adulte, de la France au Québec. Elle a baigné tôt dans l’administration, le travail social et la linguistique qui sont le propre des travailleurs qui soutiennent l’immigration.

Mariée en France à l’âge de 20 ans avec Christian, cofondateur de PHOENIX-GMI, elle immigre pour une deuxième fois et choisit la Ville de Sherbrooke au Québec comme terre d’accueil en 1999. Elle collabore à cette époque avec l’Institut d’entrepreneuriat de l’Université de Sherbrooke puis est invitée par le ministère de l’Éducation à donner un cours aux adultes sur le lancement d’entreprises. En parallèle, elle développe son entreprise en mobilité internationale qui deviendra PHOENIX-GMI en 2013.

Dès 2008, Selin est consultante réglementée en immigration canadienne et obtient par la suite sa licence pour la province de Québec. Elle se positionne comme une référence en matière des statuts basés sur les permis de travail tant au Québec qu’au Canada. Québec International, un organisme paragouvernemental œuvrant dans la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, lui demande de jouer les rôles d’experte-conseil, de formatrice, de participante à des tables de concertation et d’agente de développement stratégique auprès de ses membres.

En 2018, elle est élue présidente de l’Association canadienne des conseillers professionnels en immigration pour le Québec. Cette nouvelle fonction l’amène à travailler directement avec les autorités d’immigration fédérale et provinciale, tout en s’assurant que la profession soit éthiquement et dignement représentée.

Aujourd’hui, elle initie son équipe aux procédures de recrutement international et de soutien à l’immigration. De surcroit, elle vit au quotidien son rêve d’aider des gens de tous les continents à vivre une immigration et une intégration sereines dans la société québécoise.

Christian H. Adam

Cofondateur

Directeur général et responsable du recrutement international

514 903 9959 ou
418 476 8381 – poste 311

Parcours professionnel

L’excellence marque depuis toujours le parcours de Christian. Étudiant d’origine arménienne, il immigre de Turquie vers la France où il poursuit avec brio des études en génie chimique. Après quelques années dans l’industrie du caoutchouc, il se positionne comme expert, dirige des laboratoires et voyage à travers l’Europe. Il diversifie alors ses activités vers des secteurs connexes : automobile, équipements militaires et santé.

En 1999, dans le contexte trouble de la guerre du Kosovo qui a des répercussions partout en Europe, il choisit d’immigrer au Québec avec Selin, cofondatrice de PHOENIX-GMI, et leurs enfants. Il dirige les laboratoires de recherche et développement de deux entreprises sherbrookoises, cheffes de fil dans l’industrie du polymère et s’initie à la gestion des ressources humaines et à l’administration en contexte syndiqué. En parallèle avec cette carrière florissante et cette intégration réussie, il développe des approches multiculturelles pour les adapter à des formations spécialisées en lancement d’entreprise et coache de nouveaux immigrants.

Sur cet élan de soutien à la mobilité internationale, il cofonde PHOENIX-GMI et lance en parallèle un cabinet-conseil dans le domaine du caoutchouc. Sa clientèle, provenant des différentes régions du Québec, le sollicite pour le recrutement de postes variés allant de la production à la finition de produits en passant par les procédés de qualité.

Christian fait aujourd’hui œuvre de médiateur interculturel. Il est LA personne qui excelle à orchestrer les solutions de recrutement international qui permettent d’une part, à nombre d’entreprises québécoises, de résoudre leur pénurie de main-d’œuvre et d’autre part, à de nombreux travailleurs spécialisés, de vivre leur rêve d’immigration au Québec.